Operating a proton therapy facility

Exploitation d’une installation de protonthérapie

IBA - votre partenaire en protonthérapie

La protonthérapie permet aux centres anticancéreux de rester en permanence à la pointe de la technologie, offrant aux patients cancéreux la forme de traitement la plus moderne.

Le choix du meilleur partenaire permet de passer d’une aventure complexe à un projet simple et bien maîtrisé.

5 points essentiels à connaître concernant votre futur centre de protonthérapie

Dépenses opérationnelles annuelles

Ce chiffre varie sensiblement en fonction de votre choix de système : voir les graphiques illustrant l’utilisation de Proteus®ONE et Proteus®PLUS.

Personnel médical

Le centre nécessite une équipe hautement qualifiée
dans les secteurs suivants :
Oncologie
Physique médicale
Médecine interne
Soins infirmiers
Technologie de radiation médicale
Administration

Un programme de formation complet doit couvrir les aspects académiques, pratiques
et opérationnels de la protonthérapie. Une formation
sur le terrain fait partie intégrante de la préparation du personnel. La formation peut
avoir lieu sur place une fois le centre construit et opérationnel ou au sein
d’une autre installation établie avant l’ouverture du centre afin
d’accélérer l'inauguration du centre.

Voir les caractéristiques d’équipe professionnelle requises pour les solutions Proteus®ONE et Proteus®PLUS.

 

Nombre total de patients traités

Pour que le projet soit viable économiquement, votre
centre de protonthérapie doit pouvoir assurer le traitement d’un certain nombre de patients
chaque année. Pour réduire au maximum le risque de perte de revenus, il est possible de
demander aux hôpitaux d’orienter un certain nombre
de patients vers le centre chaque année. Vous pouvez également utiliser les données internes de l’hôpital pour évaluer le
pourcentage de patients actuellement traités par radiothérapie traditionnelle
et qui pourraient bénéficier d’une protonthérapie. En moyenne, un centre assure le traitement d’environ 300 patients par salle chaque année.

Le nombre de patients traités dépend du choix du système.

Proteus®ONE
PATIENTS TRAITÉS* SELON UNE CAPACITÉ DE 300 À 350 PAR AN
NOMBRE DE FRACTIONS* ADMINISTRÉES DE 35 À 50 PAR JOUR

Proteus®PLUS
PATIENTS TRAITÉS* SELON UNE CAPACITÉ DE 1 000 À 1 500 PAR AN
NOMBRE DE FRACTIONS* ADMINISTRÉES DE 125 À 180 PAR JOUR

Répartition des pathologies

(ASTRO)
recommande de baser la sélection des patients
sur les avantages cliniques supplémentaires que présente
la protonthérapie. Ainsi, on en vient à considérer la protonthérapie dans les cas où il est crucial de préserver les tissus sains environnants
et lorsqu’une thérapie à base de photons ne permet pas
de le faire correctement. La stratégie cite plusieurs exemples
non spécifiques :

• Le volume cible se trouve à proximité d’une ou de plusieurs
structures critiques, et de forts gradients de dose en dehors de la
cible doivent être atteints afin d’éviter de dépasser la dose de tolérance
en lien avec ces structures.
• Une diminution de l’inhomogénéité de dose dans un
volume de traitement important est requise pour éviter une dose
de « zone sensible » excessive au sein du volume traité, afin de réduire le risque
de toxicité de tissus normaux prématurée ou tardive.
• Une technique à base de photons augmente la
probabilité d’une toxicité des tissus normaux cliniquement significative,
en excédant une unité métrique intégrale à base de dose associée
à la toxicité.
• La même zone ou une zone à proximité immédiate a été
préalablement irradiée et la distribution de la dose chez
le patient doit être ajustée pour éviter de dépasser la dose
de tolérance cumulative des tissus normaux environnants.
Exploiter entièrement les avantages dosimétriques de la protonthérapie
ajoute de la complexité au traitement par rapport à d’autres
types de radiothérapie. Une bonne compréhension des avantages et des conséquences de la
part des professionnels en oncologie
est donc indispensable.

L’illustration représente un exemple typique de répartition actuelle des types de pathologies.

Emploi du temps classique

Ces données varient sensiblement selon le choix du système, mais tournent autour de 250 jours par an et 15 heures par jour.

Le plus souvent, à compter de l’approbation finale, les clients profitent d’un accès principal au système de protonthérapie pour le traitement des patients (traitements cliniques ou recherche) et les opérations d’assurance qualité. De nombreux sites IBA aujourd’hui respectent le type d’emploi du temps suivant :

• en semaine : 2 roulements par jour (16 heures)
• le samedi : 1 roulement par jour (8 heures)

Voici un exemple d’emploi du temps :
 De 6:00 à 7:00, du lundi au vendredi : assurance qualité
 De 7:00 à 21:00, du lundi au vendredi : traitements de patients
 De 21:00 à 22:00, du lundi au vendredi : étalonnages sur site
 De 6:00 à 7:00, le samedi : assurance qualité
 De 7:00 à 13:00, le samedi : traitements de patients
 De 13:00 à 14:00, le samedi : étalonnages sur site

 

Nous contacter

CAPTCHA

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.